Publié le 22 octobre 2018

Coup de coeur de la semaine : La Mamounia, le mythe de Marrakech

Partager sur

Faisant face aux montagnes de l’Atlas, la Mamounia est plus qu’un hôtel. C’est un mythe, un lieu dont l’histoire est étroitement liée à celle de la ville, comme le jardin Marjorelle ou la Place Jemaa el-Fna. Ayant accueilli des personnages cultes, tels Hitchcock, Chaplin, Piaf ou encore Dietrich, les most and famous du monde entier ont foulé les épaisses moquettes de son lobby, dormi dans le lit à baldaquin d’une de ses suites d’exception, bu un Negroni dans son mythique Bar Churchill, arpenté ses jardins luxuriants et bu un thé au salon Menzeh… venez, on vous y emmène.

C’est en 1923 que l’hôtel, alors constitué d’un seul étage et d’une cinquantaine de chambres voit le jour. Une décoration sobre et moderne pour un lieu réservé aux longs séjours ! La destination n’est en effet pas encore le place to be que l’on connait aujourd’hui et les hôtes désirant se ressourcer à Marrakech y demeurent quelques mois. Voilà pourquoi on y vient même… avec ses meubles ! Dès les années 50 pourtant, l’hôtel intrigue et voit accourir l’industrie cinématographique intéressée à prendre ce cadre idyllique comme décor à leurs films. Hitchcock y tourne notamment des scènes de « l’Homme qui en savait trop ».

Au fil du temps…

Depuis la fin des années 70, plusieurs rénovations se succèderont sous l’impulsion du roi Hassan II et de son fils. Et, après avoir fermé ses portes en 2006, vendu tout le mobilier aux enchères, la Mamounia telle qu’on peut la retrouver aujourd’hui a rouvert ses portes en 2009 parée d’une nouvelle décoration au style arabo-andalou réalisée de mains de maître par Jacques Garcia. Ce grand décorateur français a su préserver l’esprit de la Maison en utilisant l’artisanat local, mettant ainsi en valeur des zelliges qu’on jurerait centenaires, des grosses lanternes à verre rouge et opale, du plâtre blanc finement sculptés. Ce n’est donc pas un hasard si l’adresse a été élue meilleur hôtel du Monde et du Moyen-Orient et d’Afrique par les lecteurs de Condé Nast en 2015. Avec 135 chambres, 71 suites dont 6 suites d’exception et 3 Riads privés de 700m2, une piscine immense, une salle de remise en forme high tech, un spa de 2500 m2 et des bars mythiques, il invite ses hôtes à vivre l’expérience d’un luxe unique, tout en simplicité.

Culte

Au cours de son histoire, le Palace voit passer de nombreuses personnalités. Entre pointures politiques, stars de cinéma, écrivains ou journalistes, ils y ont tous laissé leur empreinte. De l’endroit, Winston Churchill écrivit à Franklin Roosevelt que selon lui, il s’agissait du plus bel endroit du monde. Aujourd’hui, la suite qu’il occupait au 3e étage et le bar de l’hôtel portent son nom…

Churchill Bar

Le Général de Gaulle lui, s’y était fait construire un lit à ses mesures hors-normes, Paul McCartney y composa la chanson « Manunia ». Et puis, tous les autres : de Joséphine Baker à Maurice Chevalier, d’Edith Piaf à Ray Charles, de Jacques Brel à Charles Aznavour, de Marlène Dietrich à Michèle Morgan, d’Orson Welles à Claude Lelouch, de Nicole Kidman à Sophie Marceau, de Marguerite Yourcenar à Colette ou encore de Ronald Reagan à Jacques Chirac. Plus récemment, on y a vu Jude Law se prélasser au bord de la piscine en compagnie de sa famille, tout comme Gad Elmaleh, Gwyneth Paltrow ou encore Yannick Noah.

Oui, la Mamounia est un lieu unique. Bien plus qu’un hôtel, c’est un monument.

L A   M A M O U N I A

Avenue Bab Jdid
40 040 Marrakech Maroc
www.mamounia.com

Laisser un commentaire