Publié le 10 août 2018

Ce que vous ignorez sur… Einstein !

Partager sur

« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue. » Quoi de mieux que cette célèbre citation pour démarrer notre compilation d’anecdotes folles sur l’un des plus grands scientifiques de l’histoire.

  1. Albert Einstein était un élève très moyen à l’école. Cela peut sembler fou, mais le génie que nous connaissons tous était loin d’être major de promotion lors de ses études à l’université.  Pour preuve, il a même échoué à son premier examen d’entrée à la Polytechnique fédérale de Zurich. Très peu enclin à étudier les matières littéraires, ces dernières lui ont fait défaut.
  2. Son premier amour était son enseignante. Vous pensiez qu’Emmanuel Macron était unique en son genre ? Et bien non. Alors si vous souhaitez obtenir un poste à grande responsabilité, vous savez ce qu’il vous reste à faire.
  3. Il fut surveillé par le FBI durant une grande partie de sa vie. Ce qui laisse penser qu’ils doivent en avoir un paquet des anecdotes insolites, eux.
  4. On pouvait savoir qu’Albert Einstein était un génie simplement avec un scanner de son cerveau. En effet, son cortex préfrontal était anormalement développé.
  5. Il a inspiré le personnage de maitre Yoda dans Star Wars. 
  6. Pourtant connu du grand public pour son pacifisme, des découvertes récentes de notes personnelles semblent aller dans une direction bien moins enthousiaste. Rédigés entre 1922 et 1923, ses carnets de voyages témoignent de propos pour le moins étonnants : « Ce serait franchement dommage que ces Chinois supplantent toutes les autres races. Pour les gens comme nous, cette simple pensée est indiciblement triste.»
  7. L’argent gagné avec son prix Nobel de physique a été versé intégralement à sa femme, soit environ un millions d’euros. Bon, dans le même temps il souhait se marier avec sa cousine, mais ce n’est qu’un détail.
  8. Le célèbre cliché sur lequel il tire la langue est une photo prise sur l’instant. Jamais Albert Einstein n’a posé pour ce cliché, que l’on doit à l’agence de presse américaine UPI le 14 mars 1951.

Par Julien Guérin

Laisser un commentaire