Publié le 12 septembre 2018

A ne pas manquer cette semaine : Le film Première année

Partager sur
© Denis Manin / 31 Juin Films

Qui de mieux placé que le réalisateur Thomas Lilti pour nous raconter une histoire centrée sur le monde de la médecine ?  Après le très bon Hippocrate en 2014, le médecin-réalisateur nous revient avec Première année, un film qui plonge le spectateur dans le milieu difficile des écoles de médecines.

Pour cela, le réalisateur a choisi de faire de nouveau appel à Vincent Lacoste, mais aussi à William Lebghil, que l’on avait découvert il y a quelques années maintenant dans la mini-série tv Soda.

Le long-métrage suit le parcours de deux jeunes étudiants en médecine qui effectuent leur première année. L’un est fraichement arrivé, l’autre a déjà redoublé à deux reprises. Le film nous propose une vision quasi documentaire du milieu des écoles de médecines, sans pour autant s’éloigner de la fiction. La vision du film ne se veut pas réaliste à 100% mais veut s’en rapprocher, et sur ce point là le film est très réussi.

© Denis Manin / 31 Juin Films

On est très loin de l’image acerbe distillée dans les médias de l’étudiant qui glande et qui préfère faire la fête plutôt que d’étudier. Ici, c’est tout l’inverse, et le monde cruel ultra compétitif de ce type d’école est parfaitement représenté : pour s’assurer son futur, on en oublie de profiter de son présent.

Comédie dramatique, de nombreuses séquences permettront à la salle de rigoler gentiment, mais ce n’est clairement pas le coeur du projet, et ce malgré deux jeunes acteurs qui ont l’habitude de jouer dans des comédies destinées au jeune public.

Première Année est avant tout une magnifique histoire d’amitié entre deux étudiants qui se supportent mutuellement pour passer l’une des années les plus difficiles de leur vie, avec pour contexte le milieu des écoles de médecine.

© Denis Manin / 31 Juin Films

Par Julien Guérin

Laisser un commentaire