Mis à jour le 26 novembre 2018

Françoise Aubry, l’âme du Musée Horta, n’est plus conservatrice !

Partager sur

La presse bruxelloise n’en a pas parlé. Pourtant, il vient de se passer quelque chose d’important dans le landernau culturel de la capitale. Après 37 ans de bons et loyaux services, Françoise Aubry, atteinte par la limite d’âge, a cédé le témoin à Benjamin Zurstrassen à la tête du Musée Horta. Inutile de dire qu’elle a marqué de son empreinte cette institution. Aujourd’hui, le musée de la Rue Américaine est le rendez-vous incontournable de tous les amoureux de Victor Horta (1861-1947).

François Aubry n’est pas, à proprement parler, une ketje de Bruxelles puisqu’elle est née à Charleroi il y a 65 ans. Cela ne l’empêcha pas de faire ses études universitaires à l’Université Libre de Bruxelles où elle obtint une Licence en Histoire de l’Art et Archéologie. C’est le 22 mai 1976 qu’elle entra au Musée Horta (en tant qu’assistante scientifique). Elle en devint la conservatrice le 20 mars 1981. En près de quatre décennies, elle est parvenue à faire de son institution un must du patrimoine culturel bruxellois. Elle a mené à bien, malgré de nombreux vents contraires, la restauration de cette demeure où habita le génial architecte belge entre 1901 et 1919. C’est elle aussi qui a permis l’extension du musée par le rachat de l’immeuble voisin. Pour réaliser tous ses projets, elle a pu mobiliser autour d’elle de multiples talents dans les métiers de l’art dont l’architecte Barbara Van der Wee. Aujourd’hui, le Musée Horta est devenu une attraction touristique de la capitale de l’Europe.

Même retraitée, Françoise Aubry reste la référence internationale dans l’Art Nouveau. Elle a à son actif plus de 100 publications en la matière sans compter ses innombrables travaux de recherche et autres prises de parole. Le paradoxe veut qu’elle soit pensionnée alors que les autorités bruxelloises célèbrent l’Année Horta. Nul doute que dans les années à venir, elle continuera à régaler les amateurs d’Art Nouveau, qu’ils soient à Bruxelles, en Belgique ou en Europe.

Laisser un commentaire