Mis à jour le 10 décembre 2018

Pierre Degand, tailleur ou promoteur ?

Partager sur

Certains bourgmestres ont coutume de dire que la ville est une co-production. En d’autres termes, le développement urbain est le fruit de la collaboration entre les autorités, les sociétés, les universités et les citoyens. Dans ce schéma, le secteur de l’entreprise est généralement représenté par les professionnels de l’immobilier et de la construction. Quoique… Dans les zones emblématiques de Bruxelles, il arrive que des commerçants ou des patrons, comme des citoyens, s’intéressent au devenir de leur quartier. C’est le cas de Pierre Degand à proximité de l’Avenue Louise…

Dans une autre vie, Pierre Degand aurait été décorateur, architecte ou promoteur. Jugez plutôt. En octobre de cette année, après 19 mois de travaux (sans fermer le magasin), il a pu inaugurer le nouvel écrin de la Maison Degand. C’est tellement exceptionnel que certains parlent désormais du Palais Degand à propos du 415 de l’Avenue Louise. C’est, en tout cas, un temple de l’élégance masculine comme il n’y en a pratiquement pas en Europe (sauf peut-être à Londres). Il faut dire que le tailleur bruxellois n’a pas lésiné sur les moyen. C’est évidemment la planète centrale de l’univers Degand.

Mais, dans cet univers Degand, il n’y a pas que le 415 de l’Avenue Louise. Il y a aussi le 419 Avenue Louise (Degand Sportswear), le 2A Rue Saint-Georges (John’s), le 4 Rue Saint-Georges (Degand Shoes), le 4 Rue de l’Abbaye (Villa Emily) et le 7 Rue de l’Abbaye (Degand Gift). Petit-à-petit, se met en place un îlot de l’art et de l’élégance avec, outre Degand, une concentration assez étonnante de galeries : Xavier Hufkens, Felix Frachon, Benjamin Sebban, Almine Rech,… Il ne manque plus qu’une place sur le carrefour « Saint-Georges-Abbaye-Van Eyck » pour en faire un vrai quartier. Pierre Degand y a déjà pensé puisqu’il a soumis un plan aux autorités. Notre petit doigt nous dit que la Ville de Bruxelles est sensible à ce projet. Reste à voir si la nouvelle majorité ixelloise sera aussi réceptive…

Laisser un commentaire