Mis à jour le 4 janvier 2019

Naviguer avec des ailes

Partager sur

Doté de supports en carbone rétractables pour planer sur l’eau, il fonctionne avec un moteur hybride et peut voyager sans rejeter aucune émission. Voici le mini-yacht qui vole…

 

Enrico Forlanini, l’inventeur de l’hydroglisseur, serait heureux de voir de quelle manière son intuition s’est déclinée au fil du temps. En effet, la nouvelle génération de bateaux hydroptères (qui planent sur l’eau) en pleine éclosion s’inspire au fond de son idée de littéralement soulever la coque de l’eau pendant la navigation, grâce à des supports immergés parfaitement profilés et dimensionnés : plus il va vite, plus le bateau se soulève.

Il peut atteindre une vitesse jusqu’à 40 nœuds pour la performance maximale, avec une autonomie de 130 milles à une vitesse de 30 nœuds. La motorisation est hybride : deux moteurs BMW de 320ch font office d’unités thermiques chargées de la propulsion. Pendant la navigation, en vitesse hydroptère, nécessite environ 20 % de puissance en moins pour avancer. Il économise donc du carburant, mais grâce au fait que le bateau navigue au-dessus de l’eau, la sensibilité de la coque au mouvement des vagues diminue et le confort des passagers augmente. Ce système permet au Foiler de naviguer également en mode “zéro émission” à la vitesse maximale de 10 nœuds pendant environ 10 minutes. Cette petite merveille est fabriquéeaux Émirats arabes unis par Enata Marine.

 

Par Riffont Natacha

Laisser un commentaire