Publié le 17 janvier 2019

Enseigne mythique de l’îlot Sacré !

Partager sur

« Chez Léon » est  l’incarnation de l’esprit bruxellois. Impossible de comprendre cette institution sans connaître son histoire.

 Aujourd’hui, le restaurant de la Rue des Bouchers n’a plus rien à voir avec la friture que Léon Vanlancker créa en 1893, il y a tout juste 125 ans.

C’est en 1893 que Léon Vanlancker ouvre la Friture Léon au 18-20 de la Rue des Bouchers. Son fils Honoré rachète l’affaire en 1922. Celui-ci se lie d’amitié avec Calixte Veulemans, patron des Armes de Bruxelles et il décident de se spécialiser dans le moules-frites.

L’Expo 58 donne un incroyable coup de fouet à l’entreprise grâce à ces 42 millions de visiteurs.

C’est en 1960 que Monsieur Paul, fils de Georges Vanlancker, entre dans la cuisine de Chez Léon. Il a le privilège de traverser les “grandes années” de l’îlot Sacré. C’était au temps où “Bruxelles bruxellait”. Jacques Brel, Léo Ferré, Johnny Hallyday, Serge Regianni, Juliette Gréco, Georges Moustaki,… venaient tous faire la fête dans le cœur historique de Bruxelles.

La marque présente en Belgique, s’exporte même à l’étranger. Le premier “Léon de Bruxelles” est inauguré Place de la République, à Paris, en 1989. Une ouverture encore gravée dans les mémoires.

De nos jours, Rudy Vanlancker a fait du Léon de la Rue des Bouchers le restaurant le plus fréquenté de Belgique.

Ce tour de magie lui est dû au fait qu’il a su concilier tradition et ambition. Tous les entrepreneurs bruxellois devraient s’inspirer de ce modèle…

 

Par Riffont Natacha

Laisser un commentaire