Mis à jour le 26 août 2019

Les huit temples de la culture

Partager sur

Pour vous, nous avons fait une sélection des huit plus belles et innovantes bibliothèques du monde. Allant du plus ancien canon bouddhique, ensemble des textes attribués au Bouddha et aux différentes exégèses qui ont complétées sa doctrine, aux bibliothèques baroques et aux bibliothèques les plus futuristes signés par des starchitectes.

 

Klementinum Prague (République tchèque)

La bibliothèque baroque de l’ex-collège jésuite, décorée de fresques sur le thème des sciences et des arts abrite, outre 20.000 volumes, une collection de mappemondes anciennes.

Binhai Library Tien-Tsin (Chine)

Le projet du bureau d’architecture néerlandais MVRDV pour cet espace futuriste de la baie de Bohai, à deux heures de Pékin, trouve ses racines dans l’iris illuminée de The Eye, un auditorium.

Trinity College Dublin (Irlande)

Jonathan Swift, Oscar Wilde et Samuel Beckett ont étudié dans cette bibliothèque érigée entre 1712 et 1732. Bon nombre de scènes de la saga Harry Potter ont été tournées dans cette Long Room de 65 mètres de long.

Bibliotheca Alexandrina Alexandrie (Égypte)

Restaurée 2.300 ans après avoir été ravagée par les flammes, la nouvelle construction possède la plus grande salle de lecture au monde, pouvant accueillir 3.000 lecteurs.

Haeinsa Temple Mont Gaya (Corée du Sud)

C’est ici qu’est conservé le Tripitaka Koreana, le plus ancien canon bouddhique gravé au XIIIe siècle sur 81.258 tablettes de bouleau et de magnolia argenté.

Beyazit Public Library Istanbul (Turquie)

La restauration signée par le bureau turc Tabanlioglu Architects a intégré aux espaces d’origine des stands en verre destinés à conserver les manuscrits les plus précieux et vulnérables.

Salle Ovale Paris (France)

Le vitrail de 18 mètres de haut est soutenu par des arcs et 16 doubles colonnes ioniques. Au-dessus des rosaces, qui font office de prises d’air, on peut lire le nom d’une ville célèbre pour sa bibliothèque.

The Black Diamond Copenhague (Danemark)

Le diamant noir constitue l’extension vers la mer de l’ancienne bibliothèque royale. La brèche centrale illumine le couloir qui relie la ville au port et les deux ailes de l’édifice.

 

Par Riffont Natacha

Laisser un commentaire