Mis à jour le 7 février 2019

Le grand retour de Petra Kvitova

Partager sur

Il y a deux ans, la jeune Petra Kvitova a failli arrêter sa carrière professionnelle suite à un cambriolage qui tourna mal à son domicile. Elle sera gravement blessée à la main. Ses médecins seront peu optimistes quant à son avenir dans le tennis. Pourtant, 24 mois plus tard, elle disputera la finale de l’Open Australie face à Naomi Osaka. Retour sur cette jeune femme surprenante :

Petra Kvitova est née le 8 mars 1990 à Bilvovec, petite ville située en République Tchèque. Jusqu’à ses seize ans, elle restera dans sa ville natale où elle sera entraînée par son père. Elle rejoindra ensuite le prestigieux club de tennis à Prostejov.

C’est en 2009 qu’elle décrocha son premier titre à Hobart. Elle sera révélée un an plus tard lors du tournoi de Wimbledon, où elle arrivera en demi-finale face à la célèbre Serena Williams. En 2011, suite à plusieurs victoires, elle atteindra la deuxième place du podium mondial.

Une nuit en 2016, elle est sauvagement agressée au couteau lors d’un cambriolage à son domicile. Lors de l’agression, elle se défendit avec sa main gauche pour empêcher son agresseur de la poignarder. Sa main est tellement abîmée que ses médecins lui annoncent qu’elle ne pourra plus jamais jouer au tennis pro.

Les espoirs de la revoir, sur un terrain, furent minces. Mais elle s’entraîna dur, et à force de ténacité et de courage, elle a fait son grand retour en mai 2017 au tournoi de Roland Garros.

Retombée à la 27e place mondiale, elle s’est battue pour retrouver le meilleur d’elle-même et elle remonta parmi les meilleures en 2018 avec 5 titres et une place dans le top 10 mondial.

Lors de la finale de l’Open d’Australie, en janvier dernier, on l’a vue affronter Naomi Osaka.

Bien que la Tchèque n’ait pas décroché le titre, sa plus grande victoire restera d’être arrivée jusque-là, et ce, sans avoir perdu aucun set lors de ce tournoi. Un bel exemple de persévérance et de volonté.

 

Par Riffont Natacha & Clémence Godfroid

Laisser un commentaire