Mis à jour le 19 août 2019

Six golfeurs à double nationalité

Partager sur

Dans le monde sportif, de nombreux athlètes se prévalent d’une double nationalité dans la pratique de leur sport. Parfois, estimant ne pas obtenir assez de soutien de leur fédération, ils optent… pour une autre ! Parfois aussi, c’est l’attrait des dollars qui est en cause. Mais bien souvent, leur double nationalité découle tout simplement de circonstances familiales. 

Justin Rose
Malgré qu’il soit né en Afrique du Sud, ce golfeur se considère comme un joueur 100 % british.

Austin Connelly
Avec une mère américaine et un père canadien, Austin Connelly avait le choix. Il a préféré jouer… sous les couleurs canadiennes.

Carl Pettersson
Pettersson a déclaré qu’il se sentait plus américain que suédois. Pourtant, il joue sous les couleurs de la Suède. Un choix ? Non, il a obtenu sa naturalisation américaine juste après ses 18 ans. Il ne correspond donc pas aux critères de naissance américains selon les règles de l’équipe des USA.

Erik Compton
Né à Miami, d’un père américain et d’une mère norvégienne, Erik Compton joue sous les couleurs de la bannière étoilée.

Stephen Ames
Il possède la double nationalité trinidadienne et canadienne. Son talent pour le golf lui vient de sa grand-mère qui fut deux fois championne amateur de Trinidad & Tobago. Cependant, sur le terrain, c’est le Canada qu’il défend.

Kevin Na
Ce golfeur américano-coréen, né à Séoul, a émigré aux États-Unis à l’âge de huit ans et y a pris la nationalité dès sa majorité. Son frère Austin, golfeur également, est commentateur pour la chaîne Golf Channel à Séoul.

Par Clémence Godfroid

Laisser un commentaire