Mis à jour le 17 mai 2019

Le roi Philippe montre l’exemple en achetant une voiture hybride

Partager sur

À une époque où l’écologie est au centre des débats, le roi Philippe a décidé d’innover en renouvelant son propre parc automobile. En effet, fin avril, il a acheté une nouvelle voiture hybride, et plus précisément la dernière Mercedes S 560 e. Un petit bijou, bon pour la planète, qui a coûté plus de 110 000 euros !

Ce n’est donc pas pour rien que des bornes électriques étaient installées par la Régie des Bâtiments, dans le courant du mois de mars, au château de Laeken.

Nous avons pu découvrir cette nouvelle acquisition lors d’une visite du roi et de sa fille aînée, la princesse Élisabeth, à la caserne de l’Héliport des Pompiers de Bruxelles.

Ils étaient arrivés à bord d’une Mercedes noire, le style de voitures traditionnelles utilisées par la royauté. Sauf que cette fois-ci, il s’agitait d’une hybride, et plus exactement d’une Mercedes S 560 e.

C’est la toute première fois qu’un Roi des Belges utilise un tel modèle pour ses déplacements officiels. Disponible en Belgique que depuis le mois d’octobre, ce genre de limousine peut passer du 0 à 100 km/h en 5 secondes. Sa vitesse de pointe est limitée électroniquement à 250 km/h.

Vendue au prix catalogue à 110 957 euros, la somme finale déboursée par le roi Philippe pour cette Mercedes est d’environ 500 000 €. Ce prix pharaonique se justifie par l’ajout de blindage à la voiture, un élément indispensable pour la sécurité du roi.

Cette Mercedes se démarquerait par sa nouvelle batterie avec une capacité de stockage amélioré (13,3 kWh), résultant une autonomie purement électrique qui atteint les 50 km. Elle polluerait également moins, 57 g/km au lieu des 217 g de CO2/KM de son ancienne S 560.

Nous sommes ravis de constater que notre roi est sensible au débat actuel qu’est l’écologie. Nous espérons que d’autres prendront exemple sur le roi Philippe !

Voici, les dernières nouvelles des familles royales avec notre article sur  le royal baby est enfin arrivé !

 

Par Riffont Natacha

Laisser un commentaire