Mis à jour le 24 mai 2019

Stanley Roger Smith : le champion à la basket

Partager sur

Stanley Roger Smith est l’un des cinq meilleurs joueurs du monde dans la première moitié des années 70. Aujourd’hui, devenu entraîneur, on retrouve son effigie sur les célèbres paires de baskets Stan Smith. 

Stanley Roger Smith est né le 14 décembre 1946 à Pasadena en Californie. Depuis son enfance, il est passionné de tennis. C’est d’ailleurs en jouant les ramasseurs de balles pendant les matchs de Coupe Davis que son envie d’être lui-même un grand joueur de tennis s’est confirmée.

Stanley Roger Smith a été numéro 1 mondial de 1972 à 1973. Vainqueur de deux tournois du Grand Chelem en simple et du premier Master à Tokyo, il fut aussi un grand joueur de Coupe Davis. Il a ainsi contribué à 7 reprises à la victoire de l’équipe des États-Unis dans cette épreuve.

En 1973, il ne défend pas son titre en raison du fameux boycott des joueurs de l’ATP. Il termine la saison à la 3e place mondiale en s’inclinant en demi-finale à l’US Open contre Jan Kodeš.

L’année suivante, Stanley Roger Smith perd la demi-finale de Wimbledon contre Ken Rosewall et se place ainsi 6e joueur mondial au classement.

En 1975, il arrête définitivement de jouer, du à un sévère handicape par un tennis-elbow.

Tout au long de sa carrière professionnelle, Stanley Smith était un maître du service-volée et un excellent relanceur. Il fut par ailleurs un excellent joueur en double, remportant une fois l’Open d’Australie et 4 fois l’US Open.

En 1981, après avoir pris sa retraite, Stanley Roger Smith devient entraîneur pour l’équipe United States Tennis Association et crée sa propre académie de tennis en compagnie de sa femme Marjory.

Pour la petite histoire, la fameuse basket Adidas, qui porte son nom, n’a pas été créée pour lui, mais pour le joueur de tennis français Robert Haillet en 1963.Quand la marque devient sponsor de Stan Smith en 1973, elle lui propose la basket. Ce n’est qu’en 1978 qu’elle sera rebaptisée Stan Smith.

« La basket était en cuir, une première dans le milieu du tennis. Du coup, elle passait pour une chaussure très high-tech ! Mais comme il s’agissait de la première chaussure en cuir, les joueurs voulaient absolument l’utiliser. Mais je dois avouer que je ne me souviens pas du tout de la première paire que j’ai portée. » A déclaré Stanley Roger Smith.

Aujourd’hui, plus de 60 % de gens, toutes générations confondues, portent cette basket comme un accessoire de mode indispensable.

Des cours à la basket, Stanley Roger Smith a su faire de son nom un business fluctuant !

 

Par Alicia Bertholet

Laisser un commentaire