Mis à jour le 17 mai 2019

Rester assis, c’est aussi mauvais que la cigarette !

Partager sur

Des recherches indiquent qu’il est mauvais pour la santé de rester assis pendant des périodes trop longues. Mais pourquoi, à quel point et que peut-on faire pour y remédier ? Kate Cracknell répond à toutes ces questions.

S’asseoir… Voilà quelque chose que nous faisons tous très souvent, voir trop souvent ! Des recherches ont en effet révélés que l’on ne passe pas moins de 80 % de notre journée de travail assis à un bureau. Une fois de retour à la maison, nous sommes aussi nombreux à passer des heures dans notre canapé à regarder la télévision…

Mais en quoi est-ce un problème ? Être assis ne peut pas nous faire de mal, si ? Eh bien oui, justement ! On dit même aujourd’hui que le fait de rester assis est aussi mauvais que la cigarette. C’est « LE » grand défi de la génération actuelle, étant donné que cette mauvaise habitude s’accompagne de répercussions cachées et graves sur la santé.

Des recherches menées en Australie indiquent que chaque heure que nous passons assis nous enlève environ 22 minutes d’espérance de vie. Oui, vous avez bien lu !

L’OMS qualifie même l’inactivité physique de quatrième plus grand facteur de risque de décès, après l’hypertension artérielle, la cigarette et la glycémie. On estime ainsi que l’inactivité physique est responsable de quelque 3,2 millions de décès chaque année, parmi lesquels plus de 670 000 sont des décès prématurés (avant 60 ans), et de 27 % des cas de diabète.

Mais si notre travail nous oblige à rester assis de longues heures, est-il possible d’en contrer les effets néfastes ? Oui, c’est possible ! Voici quelques conseils…

Détournez-vous de temps en temps de votre ordinateur, ne serait-ce que pour vous étirer ou vous dégourdir les jambes pendant 5 minutes.

Préférez les « standings meetings » aux réunions où tout le monde est assis autour d’une table. Mieux encore : essayez les « walking meetings », pendant lesquels vous parlez tout en marchant.

Prenez votre petit-déjeuner ou votre lunch debout.

Garez-vous un peu plus loin et faites le reste du chemin jusqu’au bureau à pied. Si vous prenez les transports publics, restez debout plutôt que de vous asseoir.

À la maison, ne restez pas trop longtemps devant la télévision. Avec la technologie moderne, on peut mettre sur pause des programmes en direct, ce qui fait que vous n’avez aucune excuse pour ne pas vous lever toutes les demi-heures et marcher quelques minutes.

Vous pouvez aussi brancher une alarme qui vous rappellera à l’ordre toutes les 30 minutes. Au total, vous verrez que vous aurez été actif/ve une bonne partie de la journée !

Comme c’est souvent le cas, d’autres études indiquent que le fait de rester assis ne pose pas de problème tant qu’on respecte les recommandations de l’OMS en matière d’activité physique, à savoir au moins 150 minutes d’activité physique modérée par semaine pour les adultes.

Des moments d’activité courts et réguliers suffisent pour annuler les effets néfastes de la position assise. Alors, prenez l’habitude de vous lever et bougez ! Et Aspria vous accueille pour votre dose hebdomadaire de sport !

Pour plus d’informations, surfez sur www.aspria.com

 

Par Riffont Natacha

Laisser un commentaire