Mis à jour le 12 août 2019

Il y a 60 ans, Paola et Albert de Belgique se sont dit « oui » !

Partager sur

Le 2 juillet 1959, le Prince Albert de Liège épousait la donna Paola Ruffo di Calabria à Bruxelles. Le mois dernier, ils ont fêté leurs 60 ans de mariage ! Mais à l’époque, ce n’était pourtant pas gagné. Retournons sur plus belle journée de leur vie…

Le Prince Albert de Liège et la donna Paola Ruffo di Calabria s’étaient rencontrés à Rome en novembre 1958, lors d’une soirée donnée à l’ambassade de Belgique à l’occasion du couronnement du pape Jean XXIII.

Chacun était reparti de son côté, mais dès le lendemain, les tourtereaux étaient aperçus, battant la campagne dans la voiture de sport du prince. Après plusieurs rendez-vous, puis les rencontres avec les familles, les fiançailles sont annoncées par le grand-maréchal de la cour de Belgique, le 12 avril.

À l’origine, la cérémonie est annoncée à Rome. Mais la Constitution l’interdit… Le faux pas est vite corrigé et les noces sont célébrées à Bruxelles. Dès que les citoyens surent que le mariage de Paola et d’Albert serait célébré à Bruxelles et non à Rome, les Belges oublièrent d’un coup leur rancune. Tout le royaume se réveilla couvert de portraits et Bruxelles commença à préparer la kermesse géante du mariage à laquelle 2 millions de Belges étaient attendus.

La veille du jour J, le couple donne une Garden-party au jardin botanique et dans les serres de Laeken. Près de 6 000 invités y étaient présents.

Le jour du mariage, c’est dans un cortège de 20 Cadillac que les futurs mariés parcourent, aller et retour, 7 kilomètres où flottent les drapeaux belge, italien et congolais.

Suivant les mariés, le cortège se compose des personnalités telles que le roi Baudouin et la reine Élisabeth, le roi Léopold et la princesse Luisa Ruffo di Calabria, la princesse de Réthy et l’er-roi Umberto d’Italie, le grand-duc héritier de Luxembourg et l’er-reine Marie-José, le prince Fabricio Ruffo et Joséphine-Charlotte…

Le mariage civil se donne à 10 heures au palais royal de Bruxelles dans la salle blanc, or et rouge, décorée d’œillets blancs et de roses, par le bourgmestre Cooremans.

À 11 h 30, le mariage religieux est donné à la Collégiale de Sainte-Gudule (XIIIe siècle) ornée des blasons de toutes les provinces, d’hortensias roses et d’œillets blancs. À l’entrée, le chanoine Boone, prêtre officiant, accueille les futurs époux par ces mots : « Que Dieu répande sur vous la rosée de la grâce. ». C’est le cardinal archevêque de Malines qui les a unis après 1 heure de cérémonie.

La foule nombreuse et enthousiaste cri le plus fréquent dans la foule : « Vive la princesse ! ».

En fin d’après-midi s’est ouverte au marché aux poissons une gigantesque kermesse, avec danse et bière à gogo.

L’amour d’Albert a fait de Paola la « princesse bien-aimée » des Belges !

Découvrez notre article sur ces mariages royaux qui nous ont fait rêver…

 

Par Riffont Natacha

Laisser un commentaire