Mis à jour le 10 octobre 2019

Et si on parlait de la Commission Royale des Monuments et Sites ?

Partager sur

Ce mardi, le Club Grand Place organisait, au Cercle Gaulois, un forum dédié à la protection du patrimoine en Région de Bruxelles-Capitale. Tous les interlocuteurs concernés par ce débat public étaient présents. Pointons, non seulement Pascal Smet, Secrétaire d’Etat au Patrimoine et Kristiaan Borret, Bouwmeester, mais aussi les groupes représentant les citoyens engagés et les promoteurs immobiliers. Plus exceptionnelle fut la présence de la Commission Royale des Monuments et Sites. L’occasion de rappeler les missions de cet organisme encore trop méconnu et, pourtant, essentiel.

Comme l’a expliqué Stefaan van Acker, la Commission Royale des Monuments et Sites (CRMS) est composée de 18 membres nommés par le Gouvernement bruxellois sur base de leurs compétences en matière de conservation du patrimoine. Elle regroupe architectes, ingénieurs, historiens, historiens de l’art, urbanistes, paysagistes, spécialistes en patrimoine naturel et jardins historiques, en techniques de restauration, en performances énergétiques, en archéologie. Elle comprend aussi des juristes et des économistes. LaCRMSest une instance d’avis indépendante qui conseille leGouvernement,àlademandedecelui-cioude sapropreinitiative. Lorsqueson avisest requis dans le cadre de travaux portantsur des parties protégées, celui-ci revêt un caractère contraignant. On parle alors d’avis«conforme».

Soucieuse de la nécessité d’une approche intégrée du patrimoine, et forte de sa composition pluridisciplinaire, la CRMS aborde de nombreux dossiers aux échelles variées. Elle est convaincue qu’il est possible de mieux concilier mémoire et projet, démarche patrimoniale et vision contemporaine. Il ne s’agit pas forcément de tout conserver, mais il est important de transformer la ville dans la cohérence du récit qui la fonde dans son ensemble. Pour mieux se faire comprendre, cet organisme a tout intérêt à davantage communiquer. A quand un(e) porte-parole attitré(e) de la CRMS ?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.