Mis à jour le 15 octobre 2019

Quand le vieux philosophe rencontre le jeune pianiste…

Partager sur

Il faut de tout pour animer l’espace métropolitain. Tous les jours, les publics les plus variés se réunissent sur les sujets les plus divers. Prenons le cas de ce mardi 22 octobre à Bruxelles. Votre choix sera multiple. Par exemple, vous pourrez, d’un côté, rejoindre les gentlemen drivers chez Jean-Michel Martin et partager votre passion des voitures historiques avec d’autres nostalgiques du bon vieux temps. A moins que vous ne soyez tenté par l’expérience unique que Michel Tombroff vous propose dans le mythique Studio 4 de Flagey. Il s’agira là de la rencontre improbable entre le philosophe Alain Badiou et le pianiste Jean-Paul Gasparian. Un autre style d’événement…

Témoin privilégié des grandes ruptures politiques, scientifiques et artistiques qui ébranlèrent le siècle dernier, théoricien des catégories d’être, d’événement, de sujet et de vérité, Alain Badiou nous emmène vers ses réflexions sur l’art contemporain qui sont à contre-courant des positions dominantes. C’est cela qui le rend si passionnant. A Flagey, il nous expliquera comment l’art du 20èmesiècle, du modernisme au contemporain, a navigué à partir de toutes ces ruptures. Il nous précisera en quoi l’art pourra, dans le futur, nous tracer la voie vers une transformation complète et émancipatrice des lois sous lesquelles l’humanité survit depuis quelques millénaires.

Jean-Paul Gasparian, outre ses qualités exceptionnelles d’artiste, se distingue par son intérêt très vif pour la philosophie, intérêt qui contribue à nourrir sa quête artistique et son cheminement de pianiste. C’est ainsi qu’il a déjà dialogué avec Alain Badiou. Cela lui a permis de cristalliser ses réflexions sur les rapport entre art et vérité. Dans le Studio 4, le thème de la soirée sera l’art, en particulier le passage du moderne au contemporain. Cette discussion sera ponctuée par Haydn, Beethoven, Messiaen, Scriabine et Rachmaninov. Incontestablement, à Flagey, on sera loin des vrombissements propres aux historic cars…

Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.