Mis à jour le 14 novembre 2019

Emilie Duchêne, « serial entrepreneuse » bruxelloise

Partager sur

La semaine passée, nous faisions référence au Strokar Inside, superbe espace dédié à l’art urbain dont Alexandra Lambert est l’initiatrice. Cela montre à quel point, et c’est un phénomène qu’il faut souligner, les (jeunes) Bruxelloises sont attirées par l’entrepreneuriat. Autre incarnation de cet engagement féminin : Emilie Duchène qui s’est fait connaître par ses bijoux (portés notamment par Rihanna) et qui développe de multiples autres activités…

En 2020, Emilie Duchène fêtera ses 40 ans, l’occasion pour elle de dresser un premier bilan de son parcours professionnel. En fait, elle peut déjà exciper d’une certaine expérience puisque sa carrière débuta à 19 ans. Sa principale réalisation fut le lancement, en décembre 2011, de Thea Jewelry, sa ligne de bijoux personnalisés. Huit ans après, cette startup existe toujours, ce qui est plutôt rare dans ce milieu. Des stars comme Rihanna, Jessica Alba et Sarah Jessica Parker font partie de ses ambassadrices. Mais il n’y a pas que Thea dans son pipe-line. Elle est également impliquée dans Edson Jewelry, autre marque de joaillerie qui est dédiée au monde du… football !

En plus de cette activité de créatrice de bijoux, Emilie Duchène se consacre à la communication. Experte des réseaux sociaux, elle pratique le coaching digital pour le MAD Brussels. Parmi ses élèves, il y a une certaine Fabienne Delvigne ! Forcément, vu son know-how, elle est aussi amenée à opérer en solo en tant qu’influenceuse. Et elle met son temps et son talent au service de l’ONG Memisa qui œuvre à travers le monde pour que les femmes survivent à l’accouchement. Bref, Emilie Duchêne n’a pas peur de prendre des risques et d’initier des projets novateurs. Comme son père le fit il y a quelques années quand il lança Mer du Nord et Chine…

Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.