Publié le 22 novembre 2019

Redécouvrez l’esprit du Bauhaus chez Dominique Rigo

Partager sur

Jusqu’au 24 décembre, dans son espace de la Rue de Stalle, Dominique Rigo présente l’exposition BauhausNowhaus imaginée par Tecta à l’occasion du centenaire du Bauhaus. L’expo met en avant des pièces historiques ainsi que les travaux de jeunes designers à qui on a demandé de redessiner certaines oeuvres iconiques. Preuve que l’esprit Bauhaus est toujours vivace…

Il y a cent ans, en 1919, Walter Gropius, architecte, designer, urbaniste allemand reprend la direction de l’Ecole des arts appliqués de Weimar fondée par l’architecte belge Henry Van de Velde. Il la renomme Bauhaus -pour Bauen (construire) et Haus (maison). Elle sera dissoute à Berlin en 1933 au moment de l’avènement du nazisme. Il ne s’agit donc pas d’un courant artistique mais plutôt d’une école éphémère dont la durée de vie n’excéda pas 14 ans. L’idée majeure de ce laboratoire est de ne plus faire la distinction entre les beaux-arts et les arts appliqués. Il n’existe aucune différence essentielle entre l’artiste et l’artisan. C’est en quelque sorte l’art total. Et c’est aussi l’inventivité, la créativité, l’innovation.

L’initiative de Dominique Rigo nous paraît intéressante car elle permet de faire le lien entre le Bauhaus et Bruxelles. N’oublions pas qu’Henry Van de Velde fut le fondateur en 1926 de l’Institut supérieur des arts décoratifs, plus connu sous le nom de La Cambre. Et rappelons-nous que cette école inspira de nombreux architectes bruxellois dans la conception de leurs œuvres majeures comme Michel Polak et la Villa Empain ou Joseph Diongre et l’INR. Après la Seconde Guerre mondiale, on retrouva cette inspiration dans des immeubles aussi aboutis que la BBL, la Royale Belge, le Glaverbel ou le CBR. Le principal regret est que nos autorités ont été incapables d’inscrire ces pépites dans une vision d’ensemble…

Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.