Mis à jour le 28 novembre 2019

Fabienne Delvigne ou l’art de se sublimer par la différence

Partager sur

Pour célébrer ses 30 années de création, Fabienne Delvigne bouscule les codes et sort un ouvrage exclusif aux éditions Marot. Préfacé par Stéphane Bern et Diane von Fürstenberg, ce opus retrace le parcours hors du commun de la modiste bruxelloise. La couverture est une superbe référence à Audrey Hepburn, symbole absolu de l’élégance bruxelloise au féminin. Voilà une belle idée de cadeau en cette période de fêtes…

« Existe-t-il de plus beau titre de gloire que celui de modiste de la Reine ? » s’interroge Stéphane Bern dans la préface du livre dédié au 30ème anniversaire de la maison de Fabienne Delvigne. Et Diane von Fürstenberg de renchérir dans cette même introduction : « Fabienne est une femme remplie d’audace qui a plus d’une corde à son arc et met sa fureur de vivre au service de son art ». En parcourant les pages suivantes, on découvre avec délectation la passion qui anime cette entrepreneuse bruxelloise, perfectionniste jusqu’au bout des ciseaux. Quelles que soient leurs origines, elle crée pour toutes les femmes qui poussent la porte de son atelier-boudoir de Woluwé-Saint-Pierre.

Bien ancrée dans son époque, Fabienne Delvigne met son talent de créatrice au service des femmes dont elle entend sublimer la beauté par la différence. Ses chapeaux sont élaborés selon des savoir-faire artisanaux. Cela ne l’empêche pas de surprendre par son audace et sa modernité. Sa griffe, empreinte d’influences culturelles et artistiques multiples, laisse entrevoir l’image résolument moderne des femmes qui veulent s’affirmer avec raffinement. Depuis près de 20 ans, sa maison est Fournisseur officiel de la Cour de Belgique. A travers la Reine Mathilde, ses chapeaux font le tour du monde. Ce n’est pas par hasard si elle fournit d’autres cours européennes. Fabienne Delvigne contribue au rayonnement de Bruxelles en plaçant l’élégance féminine au niveau de l’art…

Laisser un commentaire

Les commentaires sont fermés.